Quels diplômes de la formation continue sont reconnus en Suisse?

17 août 2022Formation continueThomas Rouaud
Quels diplômes de la formation continue sont reconnus en Suisse?

Est-ce que mon diplôme a de la valeur sur le marché du travail ? Est-ce qu’il est reconnu en Suisse ou à l’international ? Que valent vraiment les certifications délivrées par des organismes privés ? Vous vous êtes probablement posé la question. En même temps, difficile de faire le tri dans l’offre de formation continue !  On vous aide à y voir clair, suivez le guide !

Les types de diplômes reconnus en Suisse

Les examens fédéraux

Placés sous la responsabilité des organisations du monde du travail, ces examens sont destinés aux personnes souhaitant se spécialiser dans un domaine.

  • Le Brevet fédéral : il vous permettra de développer des connaissances approfondies dans une thématique bien spécifique. Vous pourrez ainsi exercer une fonction de cadre intermédiaire.
  • Le Diplôme fédéral : parfois connu sous le nom de « maîtrise fédérale », le diplôme assure un niveau supérieur. Il atteste de compétences d’expert et représente une spécialisation avancée. Il vous préparera notamment à diriger une entreprise.

Pour obtenir un brevet ou un diplôme fédéral, vous devrez être titulaire d’un certificat fédéral de capacité (CFC) et de plusieurs années d’expérience professionnelle. Ces certificats sont reconnus en Suisse, mais peu à l'étranger.

Les MAS, DAS et CAS

Gage de qualité, ces formations certifiantes vous permettront d’obtenir un titre universitaire.

  • Le MAS (Master of Advanced Studies) : délivré au terme d’une formation d’un an minimum, il offre 60 crédits ECTS. Vous serez évalué sur vos connaissances et devrez rédiger un mémoire.
  • Le DAS (Diploma of Advanced Studies) : délivré après une formation d’au moins 250 heures de contact, en plus des heures de travail personnel. Là aussi, vous ferez l’objet d’une évaluation et devrez, dans la plupart des cas, rendre un mémoire. Il offre entre 30 et 59 crédits ECTS.
  • Le CAS (Certificate of Advanced Studies) : offrant 10 à 29 crédits ECTS, il s’obtient après 120 heures de formation minimum, auxquelles s’ajoutent un contrôle des connaissances. Dans certains cas, un travail de mémoire sera également demandé.

Pour aller plus loin, découvrez les différences entre la formation professionnelle et continue en Suisse.

BON A SAVOIR
Certains de nos programmes CAS, MAS ou DAS proposent des modules ouverts. Vous pourrez donc suivre une partie du programme de manière isolée (même si vous n’êtes pas inscrits à l’ensemble du cursus CAS, DAS ou MAS) , et obtiendrez une attestation de présence.

Certificats de qualité : les labels de la formation continue en Suisse

Vous pourrez obtenir un certificat reconnu également au sein d'un organisme labellisé. Gages de sérieux et de professionnalismes, les labels et certificats attribués à l'établissement garantissent un enseignement de qualité !

Voici quelques-uns des labels et certificats de qualité en Suisse :

  • EduQua : créé par la Confédération, les cantons et la Fédération suisse pour la formation continue, ce label regroupe 6 critères de qualité : l’offre, l’apport de la prestation, la qualification des enseignants, le développement, le succès de l'apprentissage et la communication avec les élèves.
  • EQUIS (European Quality Improvement System) : ce système d’accréditation est attribué aux écoles de commerce et de management pour une durée de 3 à 5 ans. Parmi les critères passés à la loupe : les relations avec les entreprises, la dimension internationale de l’école, ou encore le programme et les ressources attribuées.
  • BSIS (Business School Impact Score) : développé par la FNEGE, ce label étudie l’impact économique, éducatif et social positif des écoles sur leur environnement local. Les critères étudiés sont notamment la contribution à l’attractivité de la région et l’innovation.
  • AMBA : créé en 1967, le label AMBA est réservé aux MBA, DBA et MBM. Cette accréditation est donc attribuée à une formation et non à l’établissement dans son ensemble. Pour l’obtenir, le programme doit répondre à un objectif de professionnalisation, être en adéquation avec les besoins des entreprises et avoir une approche pédagogique transculturelle.
  • QTEM (Quantitative Techniques for Economics and Management) : cette attestation regroupe un réseau international d’universités et d’entreprises partenaires. Grâce au programme QTEM, vous pourrez propulser votre carrière et obtenir une visibilité internationale grâce à des semestres d’études à l’étranger.

BON A SAVOIR
Attention aux certifications d’instituts privés, généralement peu valorisées à l’international. Certaines ne sont pas reconnus par la Confédération en Suisse. Soyez vigilant et prenez le temps de vous renseigner sur la reconnaissance de votre diplôme et/ou du sérieux de l’institut de formation !

Les avantages des certifications universitaires

Une véritable plus-value pour travailler à l’international

Gage de sérieux et de qualité, les certifications universitaires représentent une véritable plus-value pour votre cursus professionnel. D’autant plus si vous souhaitez travailler dans un grand groupe et/ou faire carrière à l’international.

La possibilité de se former grâce aux crédits ECTS

Unité de mesure universelle, les crédits ECTS facilitent la reconnaissance des formations universitaires dans l’Europe. Ils permettent de valider différents niveaux d’études, même si vous faites une pause dans voter cursus. Grâce aux crédits ECTS, vous pourrez continuer de vous former, et passer d’un CAS à un DAS, par exemple.

Vous avez désormais toutes les informations pour choisir un certificat de formation continue en Suisse. Pour aller plus loin, découvrez les critères pour bien choisir sa formation continue.

Table des matières
Thomas Rouaud
Thomas Rouaud
Thomas Rouaud est le responsable du marketing et des ventes de l'Executive Education HEC Lausanne.
Partager l'article
Suivre nos actualités
Inscription à la newsletter
Inscrivez-vous