Comment négocier une demande de formation avec son employeur ?

04 mai 2023Thomas Rouaud

Vous souhaitez évoluer dans votre carrière professionnelle ou développer vos compétences métier ? Bonne nouvelle, en tant que salarié, vous possédez le droit à la formation continue. Pour autant, demander une formation à son employeur peut soulever quelques questions : que faut-il écrire sur la lettre de demande ? Comment convaincre son employeur de financer la formation ? Quelles sont les règles à respecter ? On vous explique tout de A à Z !

Comment évaluer son besoin en formation continue ?

Idéale pour booster vous former à un nouveau métier ou perfectionner votre expertise, la formation continue est un droit fondamental dans le monde professionnel.

Avant de penser à demander le financement de cette formation à votre employeur, faites le point sur plusieurs éléments :

Une fois ces éléments définis (et cela peut prendre plusieurs mois, inutile de vous précipiter), c’est le moment de formuler la demande à votre employeur. La prochaine étape ? Savoir présenter votre projet de formation continue, autant sur le fond et sur la forme 😊

Comment présenter sa demande de prise en charge de formation à l'employeur ?

Sous quelle forme faire sa demande de formation continue ?

Il y a deux grands éléments à prendre en compte : le timing et la méthode de communication.

Concernant le timing : il existe effectivement des moments plus propices que d’autres pour négocier la prise en charge de votre formation continue. Ainsi, évitez de soumettre votre projet pendant « la haute saison », lorsque l’entreprise est débordée par les projets, et l’équipe sous pression !

Vous pouvez donc :

  • Attendre la « basse saison » pour présenter votre projet de formation. Assurez-vous que votre employeur est disponible, pour mettre toutes les chances de votre côté 😊
  • En parler lors d’un entretien de fin d’année ou lors d’un point mensuel. C’est l’occasion pour faire le bilan et partager vos besoins.

Dans tous les cas, consultez votre employeur entre 2 et 4 mois à l’avance (en fonction de la durée de la formation), pour qu’il puisse étudier votre demande, et s’organiser.

Concernant le mode de communication : l’idéal est d’anticiper votre demande de formation, et d’aborder le sujet à l’oral lors d’un entretien mensuel ou annuel. Cela vous permettra de prendre la température, de relever les potentielles (premières) objections de l’employeur et de préparer votre argumentaire. Vous pouvez le prévenir par mail, en amont de la rencontre, pour lui indiquer que vous aborderez ce sujet.

Si vous souhaitez réaliser une formation sur votre temps de travail, il est recommandé de rédiger une demande écrite et l’adresser à votre employeur.

Justement, qu’est-ce qu’on mentionne dans cette lettre de demande de formation ?

Quel argumentaire pour convaincre son employeur ?

Le prérequis : présentez votre demande de formation de manière claire et précise, sans sous-entendus. Et bien sûr, mettez en avant les bénéfices pour l'entreprise, et pour vous, en tant qu’employé.

Votre job ? Prouver la pertinence du projet à votre employeur, et mettre en avant la logique de « gagnant-gagnant » !

Pour cela, vous devez tout connaître de la formation que vous vous apprêtez à suivre. Budget, mode de financement, durée, réputation de l’organisme de formation, certification délivrée… il s’agit d’être incollable pour répondre à toutes les questions de votre employeur.

Voici les points sur lesquels vous devez particulièrement insister :

  • Le budget et le plan de financement : présentez les modalités pour maximiser vos chances (ex : un échéancier de paiement).
  • La cohérence de la formation avec votre poste et/ou un nouveau besoin dans l’entreprise.
  • L’organisation que vous proposez pendant votre absence (plus vous anticipez, mieux c’est !).
  • Vos motivations sur ce projet : pourquoi vous choisissez cette formation ?
  • Les objectifs de la formation et les bénéfices pour votre employeur : en résumé, qu’est-ce qu’il y gagne ?

BON A SAVOIR
Pour appuyer votre argumentation lors de la demande de formation, fournissez toutes les données que vous possédez : des témoignages d’anciens participants, les résultats chiffrés, le contenu de la formation, le type de certification, ou encore le label qualité si l’organisme en est doté.

Comment faire financer une formation ?

Le financement de la formation continue est souvent le sujet épineux de la négociation. Pour obtenir le soutien financier de votre employeur, tout l’enjeu est de préparer un argumentaire béton !

Plusieurs avantages peuvent être mis en avant :

  • L’augmentation de vos compétences et de votre qualification (et donc le fait que l’entreprise puisse en bénéficier).
  • La valorisation de l’image de l’entreprise, lorsqu’elle accorde un financement de formation.
  • Votre fidélisation, votre engagement sur le long terme.

En bref, vous devez identifier et faire coïncider vos objectifs avec ceux de l’entreprise (visibilité, croissance, image de marque, satisfaction client, etc.). Mettez en valeur les avantages pour l’organisation, aidez votre employeur à se projeter dans l’avenir ! Pour en savoir plus, découvrez notre guide pour obtenir le financement de la formation continue.

BON A SAVOIR
Attention, le fait d’obtenir le financement de votre information impose des devoirs côté salarié. Vérifiez les modalités : dans certains cas, vous devrez rembourser les frais de formation engagés par votre employeur si vous quittez l’organisation avant le délai négocié en amont.

Comment obtenir du temps pour faire sa formation ?

Si la question du financement est centrale, la partie organisation et aménagement du temps l’est également. Il faut donc aborder le sujet rapidement avec votre employeur.

Certaines formations peuvent avoir lieu pendant vos heures de travail. Il faudra donc trouver les bons arguments, et rassurer l’entreprise sur votre absence. Que lui-proposez-vous ? Quelles pistes et réflexions pouvez-vous apporter ? N’hésitez pas à donner des exemples de collègues ayant déjà réalisés des formations.

BON A SAVOIR
votre employeur refuse de vous donner congé pour votre formation ? Il ne souhaite pas financer le projet ? Faites vos calculs : parfois, il vaut mieux poser des jours. Le coût de la formation sera déductible des impôts.

Que faire en cas de refus de l'employeur ?

L’employeur reste libre d’accepter ou non votre demande de formation continue. Si cela arrive, voici quelques conseils à appliquer :

  • Analyser les raisons du refus : est-ce que la formation était réellement pertinente ? Est-ce un problème de disponibilité, de durée, d’organisation ? Ou bien de coût, de modalités de paiement ? Trouvez la source du problème pour mieux argumenter.
  • Proposez des alternatives pour continuer de vous former : il existe probablement des formations moins onéreuses ou plus cohérentes.
  • Fixez une nouvelle date pour en discuter (d’ici plusieurs semaines ou mois, en fonction de la cause du refus).

En bref, restez positif et persévérant. Si vous coupez totalement la communication, il sera difficile de faire une nouvelle demande. Ne laissez pas tomber au bout du premier “non” ;)

Vous l’avez compris, demander une formation à votre employeur nécessite une excellente préparation. Argumentaire bien ficelé, posture, mode de communication… rien ne doit être laissé au hasard pour maximiser vos chances d’obtenir un oui !

Table des matières
Thomas Rouaud
Thomas Rouaud
Thomas Rouaud est le responsable du marketing et des ventes de l'Executive Education HEC Lausanne.
Partager l'article
Suivre nos actualités
Inscription à la newsletter
Inscrivez-vous